Investir dans le SCPI ou dans l’immobilier classique : Voici nos conseils

Investir dans le SCPI ou dans l’immobilier classique : Voici nos conseils

Le SCPI est aujourd’hui en passe de détrôner l’immobilier classique dans le secteur de la pierre. En effet, les investisseurs préfèrent de loin faire des placements dans le SCPI, car depuis l’année 2017, la rentabilité moyenne est de 4,47%. De plus, l’investissement dans la société civile de placement immobilier s’avère depuis toujours le plus rentable. Voilà une des raisons pour laquelle les investisseurs se ruent de plus en plus vers le SCPI. Les détails dans cet article.

L’accessibilité du marché

On le connait bien le marché de la pierre n’est pas du tout à la portée de tous les particuliers. Quand on se lance la première fois, on peine à trouver le capital initial qui va servir comme mise de départ. C’est d’autant plus difficile de trouver une aide financière auprès des banques. Dans une société civile de placement immobilier, tous les investissements sont partagés. C’est ainsi que lorsque vous faites un premier placement, vous ne misez en général que quelques milliers d’euros. Si vous souhaitez devenir actionnaire dans un placement immobilier, vous n’avez donc pas besoin d’une énorme somme à débourser au départ.

Des placements variés

De plus vous avez la possibilité de s’ouvrir à différents secteurs d’investissements. En effet, les SCPI ne visent pas seulement les propriétés de particuliers. Ils investissent aussi dans l’hôtellerie, les écoles et les entreprises. Cette diversification permet de minimiser les risques d’investissement sur un seul et unique type de placement.

Les associés ne se soucient pas de la gestion des placements

Si vous aviez démarré seul sans associé, il est certain que non seulement votre mise initiale est importante, mais vous aurez aussi à vous occuper de toute la gestion de votre placement. En tant qu’associé dans une SCPI, vous n’aurez plus ce souci de gestion. Cela veut dire que vous n’aurez ni à rédiger des annonces et à s’occuper de l’entretien du bien, ni à gérer les loyers.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*