Les astuces pour un baptême de parapente réussi

La meilleure façon de découvrir le parapente, c’est de faire un baptême. Heureusement, cette activité est accessible à tout le monde. Quoi qu’il en soit, ces quelques conseils sont importants avant de se lancer dans cette nouvelle expérience.

Bien choisir l’endroit et le moment pour le baptême de parapente

Pour les débutants, la phase de préparation est importante pour s’assurer que tout se déroule correctement. Tout commence par le choix de l’endroit pour pratiquer cette activité. Dans ce cas, il est conseillé de privilégier les régions montagneuses en choisissant de préférence des sites de vols reconnus. En outre, la saison idéale pour pratiquer le parapente se situe entre avril et octobre, car les conditions météo sont particulièrement favorables. Concernant les créneaux horaires, il vaut mieux choisir les séances entre 11 à 16 h pour profiter de vols inoubliables. Si vous souhaitez faire votre baptême en parapente en Haute-Savoie continuez à lire.

A voir aussi : La vie en Suisse : tout ce qu’il y a à savoir !

Disposer de tous les équipements requis pour un baptême de parapente

Il est primordial d’avoir tous les matériels nécessaires pour effectuer un baptême de parapente dans les meilleures conditions. Lors d’un vol d’initiation, c’est l’école qui prend en charge l’ensemble du matériel requis pour le vol, notamment la radio et le casque. Sinon, il est aussi nécessaire de prévoir :

  • Des vêtements confortables adaptés à la saison ;
  • Des lunettes solaires ;
  • Des chaussures montantes ;
  • Une caméra pour immortaliser le vol.

Baptême de parapente : les contraintes d’âge et de poids

Il n’y a pas vraiment de limite imposée concernant le poids maximum de personnes qui peuvent voler en parapente. En effet, tout dépend principalement de la structure choisie. En revanche, les personnes qui font plus de 90 kg doivent en parler avec les responsables du site de vol avant d’effectuer la réservation. En dehors du poids du passager, la morphologie du moniteur est aussi à prendre en compte, tout comme le poids des équipements pour le vol. Par ailleurs, la plupart des sites acceptent les enfants à partir de cinq ans. Quant à l’âge maximal, il n’y a pas non plus de limite à condition que la personne soit en bonne santé et qu’elle est capable de marcher et de courir en toute aisance. Quoi qu’il en soit, il est toujours préférable de vérifier ces informations auprès de la structure pour faire le baptême de parapente.

A voir aussi : Un gobelet personnalisé comme souvenir de mariage inoubliable

Les bonnes pratiques pour un baptême de parapente réussi

Lors du baptême de parapente, il est possible d’effectuer un ou même plusieurs vols avec le moniteur. Avant le décollage, celui-ci apporte des explications détaillées concernant les bases de pilotage du parapente. Lorsque celui-ci donne le top, alors il faudra trottiner pour avancer sur le terrain en pente en vue de faciliter le décollage. Une fois dans l’air, il suffit de se laisser guider par le moniteur. Il n’y a pas de raison de s’inquiéter, car le moniteur est un personnel qualifié qui maitrise cette activité. Le vol en parapente est justement l’occasion d’admirer les paysages et de profiter du calme. De plus, il est aussi important de bien suivre les consignes du moniteur pour profiter d’un atterrissage en douceur après le vol. Par ailleurs, il faut préciser que l’ensemble des matériels est minutieusement contrôlé avant le vol, par conséquent la sécurité est garantie.