Comment construire une maison passive ?

Au cours de ces dernières années, beaucoup de personnes préfèrent les maisons passives. C'est des maisons qui veulent qu'on prenne en compte chaque détail pour leur construction. Sa construction est faite en sorte qu'on n'a pas besoin d'une énergie avant de la chauffer. On vous propose de découvrir ici comment construire une maison passive.

Engager une lutte contre les pertes de chaleur

Pour avoir une maison passive, il y a des choses qu'il faut faire. Et la première chose à faire, c'est de lutter contre les pertes de chaleur. Travailler sur la compacité est plus efficace quand il s'agit d'une maison passive. C'est une astuce qui veut qu'on mette un chat en boucle. Mais on peut aussi regrouper plusieurs manchots avec lesquels on formera un bloc. Cela peut paraître marrant, ou même étonnant.

A lire en complément : À qui confier ses travaux de VRD ?

Mais c'est une véritable astuce pour lutter contre la chaleur. Cette astuce permet de conserver la chaleur. En effet, il suffit de réduire l'espace du corps qui est en contact avec la fraîcheur. Mais il faut le faire en évitant de porter atteinte au volume. Ce dernier doit être le même. Toutefois, il ne faut pas s'empêcher d'être créatif, de faire montre d'originalité.

A lire également : Les clés d'un investissement immobilier réussi

Par ailleurs, il faut aussi opter pour l'isolation des murs, de la dalle et surtout de la toiture. Celui qui isole régulièrement ces parties de la maison, ne perd pas beaucoup de chaleur. C'est une chose qu'on peut soi-même faire. Mais il est recommandé de faire appel à un professionnel qui le fera.

Augmenter les apports de chaleur gratuite

On peut aussi se servir de la chaleur gratuite pour construire une maison passive. Le soleil est par exemple une source de chaleur gratuite. Il est donc recommandé de tenir compte des rayons solaires pour bien orienter sa maison. Selon les experts en la matière, il est bien d'être à 180° face au soleil.

C'est une position qui permet d'attirer le plus de chaleur possible dans une maison. Mais on n'est pas obligé d'orienter sa maison dans ce sens, c'est-à-dire à 180 ° du soleil. Il y a pleins d'autres orientations qui peuvent aider à avoir de la chaleur. Seulement que les autres orientations sont un peu coûteuses. Une bonne vitre reste tout de même un maillon faible de la maison.

Ce qu'on constate, c'est que les fenêtres du sud ne font pas perdre autant de chaleur qu'elles en apportent. Contrairement aux fenêtres du nord qui en font perdre énormément. C'est justement pour cette raison que les constructeurs professionnels conseillent à leurs clients de placer beaucoup de fenêtres au sud. Ainsi, il y en aura moins au nord.

Choisir les bons matériaux pour une isolation optimale

Pour construire une maison passive, pensez à choisir des matériaux ayant une faible conductivité thermique afin qu'ils ne perdent pas trop rapidement leur capacité isolante. C'est pourquoi on donne souvent la préférence aux matériaux naturels. Ils sont d'une grande performance en matière d'isolation thermique et acoustique.

Il existe aussi des matériaux synthétiques tels que les polystyrènes extrudés (XPS) et les polyuréthanes (PU). L'inconvénient avec ces deux types de produits, c'est qu'ils sont issus du pétrole et leur durée de vie n'est pas très longue, ce qui peut entraîner une pollution environnementale importante.

Intégrer des équipements de ventilation performants pour une meilleure qualité de l'air intérieur

Une des caractéristiques principales d'une maison passive, c'est qu'elle est étanche à l'air. Cela signifie que les fuites sont quasi inexistantes et cela permet de conserver la chaleur en hiver. Cette étanchéité peut être préjudiciable à la qualité de l'air intérieur.

Effectivement, pour garantir une bonne qualité d'air dans votre maison passive, vous devez mettre en place un système de ventilation performant avec récupération de chaleur. Ce type d'équipement a pour but non seulement d'assainir l'air intérieur en évacuant le CO2, mais aussi de maintenir une température constante à l'intérieur du logement.

Les équipements les plus recommandés pour cet usage sont ceux dotés d'un échangeur thermique : ce système permettra aux calories contenues dans l'air sortant d'être transférées vers celui entrant afin que la perte soit minimale tout en renouvelant régulièrement l'atmosphère interne.

Il existe aussi des systèmes plus sophistiqués comme la VMC double flux connectée qui propose un rendement allant jusqu'à 95 % grâce au récupérateur de chaleur intégré.