La vérité sur la mort de Romy Schneider

Romy Schneider, actrice, femme libre, devenue une véritable icône du cinéma, est décédée le 29 mai 1982, à 43 ans. Une mort prématurée qui, après trois décennies, reste mystérieuse. En effet, la comédienne n’a pas eu une vie facile. Elle a dû traverser plusieurs épreuves douloureuses, dont la mort de plusieurs membres de sa famille y compris son fils David. Face à toutes ses épreuves Romy, a-t-elle craqué ? Découvrez dans cet article la vérité sur le sujet.

Romy Schneider : Qui est-elle ?

Romy Schneider est une célèbre icône féminine des États-Unis à la France en passant par le Royaume-Uni et l'Allemagne, d'où elle est originaire. Elle a eu à interpréter l'impératrice Élisabeth d'Autriche appelée "Sissi" dans trois différents films d'Ernst Marischka au début des Sixties. Romy Schneider est une actrice très connue en France. D'ailleurs, elle y a passé une majeure partie de sa vie.

A lire en complément : La femme de Richard Caillat est-elle connue?

En effet, sa vie pleine de tragédie ne ressemble en rien à son succès fulgurant et des histoires d'amour passionnées et passionnelles. Devenue orpheline de père, avant ses 30 ans, Romy Schneider a été poursuivie par le tribunal d'Hambourg, après avoir donné un avis en faveur de l'avortement dans son pays natal.

En l'an 1974, elle a connu une forte dépression et était addicte à la drogue, à l'alcool et aux cigarettes. Les rumeurs disent qu'elle fumait jusqu'à trois ou quatre paquets par jour.

A voir aussi : Pam and Tommy : la comédie noire (synopsis

L'année suivante est survenu son divorce avec Harry Meyen. Au cours de ce divorce, elle se bat afin d'obtenir la garde de son enfant, mais finit par perdre. Suite à cela, elle fait une fausse-couche. Cependant, quelques années après, elle a pu de nouveau concevoir. La naissance de sa fille Sarah n'a pas été une épreuve facile, car elle avait subi une césarienne. Après s'être remise de cette grande épreuve, la jeune dame se retrouve face au suicide de son ex-mari.

Au cours de l'année 1981, les médecins lui diagnostiquent une tumeur qui nécessite l'ablation de son rein droit. Cependant, l'événement qui a été le plus traumatisant pour elle est la mort de son fils David, en 1981. Âgé de quatorze ans, l'adolescent essayait de se rendre chez ses grands-parents en passant par-dessus une clôture en fer forgé. Perdant l'équilibre, David s'est retrouvé sur un objet pointu qui le transperça littéralement. Sans accorder aucun respect pour le deuil de la famille, des paparazzis ne se sont pas privés de prendre en photo le garçon mort.

Mort de Romy Schneider : Des raisons incertaines

Il existe plusieurs théories au sujet de la mort de Romy Schneider. D'autres disent qu'elle s'est suicidée, mais d'autres affirment le contraire. Ces derniers disent qu'elle est morte de ses excès, qu'elle a eu une overdose.

Trente ans après sa disparition en 2012, Claude Pétin, belle-sœur de son dernier compagnon, affirme que Romy Schneider serait morte de façon naturelle telle que c'était indiqué à l'époque. Selon ses propos, Romy était heureuse et n'avait aucune raison de faire des projets morbides. Elle disait même qu'elle était avec elle son dernier soir, et assure qu'il n'y avait aucune bouteille de vin ni de médicament avec Romy.

Au cours des révélations, l'on atteste que l'actrice aurait même refusé un tranquillisant qu'elle lui aurait proposé afin de l'aider à dormir. Donc si elle a pu refuser ce tranquillisant, pourquoi prendre un autre après ? Affirme la jeune dame, révoltée. Claude Pétin reste convaincue que Romy est décédée suite à une crise cardiaque, affaiblie par son ablation du rein.

Un tubage a été effectué après sa mort. Celui-ci a révélé qu'elle n’avait absorbé aucun poison. Sur le procès-verbal écrit par un commissaire, il a été notifié qu'il s'agit bel et bien d'une mort d’origine naturelle.

Toutefois, les déclarations de l'amie de Romy Schneider n'ont pas suffi à mettre fin aux rumeurs. L'actrice continue d'être décrite comme dépendante de l'alcool et de la drogue. Sarah Biasini, sa fille, révoltée, riposte, dépassée, et nie complètement ces allégations, affirmant que sa mère n'a jamais été dépendante des substances.