Quel salaire pour emprunter 400 000 euros en 2022 ?

Avez-vous un projet pour lequel vous souhaitez un crédit de 400 000 € ? Sachez tout d’abord que cela est possible. Cependant, la banque prendra en compte plusieurs facteurs afin de se protéger d’un éventuel défaut de paiement. C’est une bien meilleure façon pour elle d’avoir la garantie de récupérer les dettes. Au-delà de ces facteurs, savez-vous que votre salaire déterminera en partie votre capacité à emprunter 400 000 € ? Découvrons dans cet article combien vous devez percevoir pour un emprunt pareil.

Quel salaire devrez-vous percevoir pour emprunter 400 000 € ?

Pour emprunter 400 0000 €, le salaire que vous devez percevoir dépend de la durée d’emprunt. Alors, selon ce facteur, voici les salaires équivalents :

A lire aussi : C’est quoi la quittance de loyer ?

Pour une durée d’emprunt de 10 ans

Pour une durée d’emprunt de 10 ans, il vous faut un salaire minimum de 10 780 € avec une mensualité maximale de 3 557 €.

Pour une durée d’emprunt de 15 ans

Si votre emprunt doit durer 15 ans, vous devez avoir un salaire minimum de 7 500 € pour emprunter 400 000 euros. La mensualité maximale sera de 2 475 €.

A lire en complément : Acheter une résidence secondaire : un investissement

Pour une durée d’emprunt de 20 ans

Sur 20 ans, il vous faut un salaire minimum de 5 910 € afin d’être éligible pour un prêt de 400 000€. Dans ce cas, la mensualité à verser sera de 1 950 € au maximum.

Pour une durée d’emprunt de 25 ans

Si la durée d’emprunt est de 25 ans, le salaire minimum à percevoir est de 5 020 €. Quant à la mensualité, elle sera de 1 657 €.

Quels facteurs à considérer par la banque pour un emprunt de 400 000 € ?

Comme pour tout autre emprunt, la banque prendra en compte plusieurs facteurs avant de vous accorder le prêt demandé. Parmi ceux-ci, on a :

Vos revenus

Vos revenus équivalent à vos rentrées d’argent, celles-ci pouvant être de diverses natures. Mais, il faut noter que la prise en compte de vos ressources dépend en grande partie de votre statut. Par exemple, si vous êtes en CDI hors période d’essai, ou vous avez un poste de fonctionnaire, 100% de votre salaire sera pris en compte par la banque, du moment où celui-ci est régulier.

En revanche, lorsque vous êtes intérimaire ou en CDD, ou chef d’entreprise, la banque considère la moyenne de vos 3 récentes années d’activité puisque vos revenus sont inconstants. Celle approche est également valable pour les indépendant, les commerçants et ceux qui perçoivent de primes régulières.

Il se peut que les revenus émanant de votre activité professionnelle ne soient pas les seuls dont vous bénéficiez. Cela étant, la banque peut prendre en compte d’autres types de revenus. Entre autres, on a les revenus locatifs retenus à hauteur de 70% dans les calculs par la banque. Le reste, c’est-à-dire les 30%, sont considérés comme une marge de sécurité.

Votre reste à vivre

Pour emprunter 400 000 €, la banque prendra également en compte votre reste à vivre. Il s’agit en effet de la somme restante lorsque vous effectuez vos dépenses obligatoires durant le mois telles que les factures EDF, le loyer, les mensualités du crédit en cours ou encore les impôts. Si cette somme n’est pas conséquente, cela peut facilement discréditer votre demande d’emprunt, vu que la future mensualité sera ajoutée à la liste de vos dépenses incompressibles à venir. Plus votre reste à vivre est grand, plus vos chances sont grandes.

Le saut de charge

Le saut de charge est une donnée très importante qu’analysent la plupart des banques. Pour l’obtenir, la banque fait la différence entre le montant payé aujourd’hui pour votre logement et la future mensualité. Lorsque le résultat obtenu est zéro, infime ou négatif, vous avez de l’avantage. Si ce n’est pas le cas, la banque prendra plus de risque à vous accorder le prêt, ce qu’elle ne fera d’ailleurs pas.

D’autres facteurs

En dehors du saut de charge, la nature de vos revenus et votre reste à vivre, la banque analysera également d’autres détails pour s’assurer qu’elle ne prend pas un risque en vous accordant les 400 000 €. Parmi ceux-ci, on a le taux d’endettement et votre capacité d’emprunt. Mais, il faut noter que votre capacité d’emprunt des 400 000 € variera, comme indiqué ci-dessus, en fonction de la durée du crédit. Cela étant, les mensualités ne seront pas les mêmes si vous souhaitez un emprunt sur 10 ans ou sur 20 ans.