C’est quoi la cataracte secondaire ?

Toutes les parties du corps humain sont exposées à des troubles. Parmi les plus atteints figurent les yeux. Très sensibles, ces organes sont soumis à d’énormes perturbations au nombre desquelles on a la cataracte secondaire. Cette maladie se révèle être la première cause de cécité dans le monde. Elle compte des victimes dans de nombreux pays notamment la France. De quoi s’agit-il en réalité ? Découvrons ici l’essentiel sur le sujet.

Qu’est-ce que la cataracte secondaire ?

La cataracte secondaire est la complication la plus observée suite à une chirurgie de la cataracte. Il s’agit donc d’une opacification de la capsule postérieure du cristallin. La plupart du temps, elle apparaît dans l’intervalle d’un à 5 ans après l’extraction de la cataracte. En effet, la cataracte secondaire ne permet pas à la lumière d’aller vers la rétine, ce qui entraîne une perte de vision. Il est d’ailleurs démontré que près de 20% des patients victimes d’une chirurgie de la cataracte peuvent contracter une cataracte secondaire.

Lire également : Cigarette Puff : bientôt interdite en France ?

Quelles sont les causes de la cataracte secondaire ?

Avant qu’on ne parle de cataracte secondaire, il faudrait qu’il y ait prolifération de certaines cellules épithéliales du cristallin de la capsule postérieure. Il faut préciser que cette prolifération ne traduit pas une réapparition de la cataracte autrefois opérée. Par ailleurs, il est difficile, voire impossible, de prévoir le développement d’une cataracte secondaire chez un patient après la chirurgie. Il est quand même possible d’en enregistrer chez des patients jeunes que chez des personnes adultes. Quoi qu’il en soit, en cas de troubles de vision suite à une intervention du genre, l’idéal est de se référer à un ophtalmologiste.

Quels sont ses symptômes ?

Les symptômes de la cataracte secondaire sont identiques à ceux de la cataracte primaire. En effet, une cataracte secondaire se diagnostique lorsque le patient connait un éblouissement face aux phares du véhicule ou au soleil. Parmi les autres signes pouvant donner l’alerte, on a l’absence d’acuité visuelle. Cette dernière ne favorise pas la vision et peut affecter un œil ou les yeux. Autres symptômes, on a l’altération des couleurs et une vision opaque ou floue. Aussi, vous aurez comme l’impression de mettre des lunettes sales. Tous ces symptômes se retrouvent également en cas de cataracte primaire, c’est-à-dire lorsqu’elle survient la première fois.

A voir aussi : Arthrose: quand et quel médecin consulter ?

Quelles sont les complications possibles d’une cataracte secondaire ?

Dès que vous ressentez une bonne partie de ces symptômes, vous devez, comme indiqué plus haut, vous rendre chez un spécialiste. Ce dernier procèdera à une capsulotomie au laser. Après cette intervention, il est possible que vous deveniez très sensible à la lumière. Votre pression oculaire peut également accroître. Parmi les complications qui peuvent en découler, on a l’augmentation de la pression intraoculaire, l’inflammation oculaire, le décollement de la rétine ou encore l’œdème.